Catégorie: Médiation Animale

Au Revoir P’Tit Lou et MERCI !

par | Juin 25, 2021 | 0 commentaires

Cher P’Tit Lou

Passionnée des animaux,  j’ai toujours été convaincue des bienfaits de la ronron-thérapie.

Alors, dans le cadre de mon activité en Médiation Animale, je cherchais un chat qui puisse renforcer mon équipe et apporter bien-être et réparation aux résidents dont je m’occupais.

Vie familiale

C’est ainsi, P’Tit Lou, que tu es arrivé parmi nous le 31 Mars 2018. Âgé de 3 ans, tu avais été trouvé par la fourrière aux alentours de Trappes, puis pris en charge par la SPA. Nous y avons fait ta connaissance : tu n’étais pas du genre peureux ! Tu nous as séduit par ton assurance et ton joli pelage noir.

Arrivé à la maison, la présence des autres chats et de ma chienne Iska ne t’a pas perturbé le moins du monde. Et soyons honnête : c’est toi qui a vite fait la loi avec notre petite chatte. Au point qu’il nous a fallu organiser une “circulation alternée” dans la maison afin d’éviter les rencontres !

Gourmand, il t’arrivait d’éventrer d’un grand coup de griffes les sacs de croquettes (chat et chiens) pour te servir plus librement.

Lorsque je rentrais à la maison et que tu entendais le bruit de ma voiture, tu surgissais de je ne sais où, tu montais sur le capot, le toit, puis sur le rétroviseur pour m’accueillir ou rentrer dans la voiture.

Le soir, lorsque nous sortions les chiens, il n’était pas rare que tu nous accompagnes sur plusieurs centaines de mètres.

Dans le quartier

Nous avons rapidement découvert que tu étais à l’aise partout où tu étais …  et également partout où tu allais. En effet, véritable globe trotter, tu as vite fait de visiter les maisons des alentours, de t’y faite accepter…. voire parfois de t’y “incruster”.

 

Quand tu n’étais pas installé sur les lits et les canapés, les nôtres et ceux des voisins, tu socialisais dans le quartier. Perché sur les boîtes aux lettres, les poubelles, les voitures, tu as inévitablement été repéré : tu te laissais caresser par les enfants allant à l’école, les jeunes allant au collège, les adultes passant dans la rue…. Tu étais devenu la mascotte du quartier.

               

 

Tu aimais les voitures …. au point d’aller t’installer sur les banquettes arrière lorsqu’un conducteur avait négligemment laissé sa vitre baissée. Un autre jour, tu es discrètement rentré dans une voiture alors que la maman en sortait ses enfants. La portière s’est refermée…. et tu as passé la nuit dans cette voiture étrangère…. sans faire aucun dégât. Tu étais néanmoins bien content de recouvrer ta liberté le lendemain matin !

Au travail

Concernant mes séances de travail, tu as accompagné Iska dans un premier temps, puis Iska et Olaf . Tu n’étais jamais perturbé par le fait de changer de lieu, d’arriver dans une structure que tu ne connaissais pas. Tu étais très élégant avec ton harnais rouge, qui faisait ressortir ton beau pelage noir et les jolis yeux verts.

Dans un premier temps, tu observais les humains, les chiens. Lorsque je te prenais dans mes bras pour saluer les résidents, tu savais me faire comprendre sur quels genoux tu souhaitais t’installer. Il t’arrivait ainsi de partager le sommeil d’une grand-mère, en t’endormant toi, confortablement installé sur elle.

 

Ta place préférée était, incontestablement, sur la tablette du fauteuil d’Aude : surface plate, en hauteur, avec sa main qui te caressait. Tu y trônais tel un roi !

 

Tu savais être très délicat avec les résidents : personnes âgées, personnes en situation de handicap…. je déposais de la pâtée sur un de leurs doigts; ils l’approchaient près de ton museau, et toi, tu léchais délicatement la pâtée …. et tu leur faisais des bisous.

 

Puis, quand tu le demandais, je te reposais dans ta boite. Et tu assistais alors au reste de la séance, regardant partout curieux, ou en faisant ta toilette….

Combien tu as aimé être sur le canapé de Marie ! Jusqu’à l’avant veille de son décès, Marie, alors en phase terminale de cancer, brossait encore ton joli poil noir.

Adieux

Malheureusement, ce 18 juin 2021, tu as été percuté par une voiture la nuit … et tu n’as pas survécu.

P’Tit Lou, tu vas me manquer, nous manquer ! Tu manques à Iska et Olaf qui te cherchent !

Tu vas manquer à tous les résidents qui t’ont connu et à qui tu as donné tant de joie, de chaleur et de réconfort.

Tu aimais les entendre rire et exprimer leur plaisir quand ils me voyaient arriver avec toi ! Tu leur as permis de retrouver le sourire, une certaine identité. Tu as développé et renforcer la confiance en eux, ainsi qu’une grande valorisation. Tu as stimulé, dans un climat de douceur et de plaisir, leur sensorialité, leurs capacités cogninitvo-mnésiques, leur motricité…

Tu avais les qualités parfaites de CHAT MÉDIATEUR.

On ne t’oubliera pas P’Tit Lou !

 

Ecrit par Béatrice

Béatrice est une coach de vie et spécialiste de la médiation animale avec chiens, chats et chevaux. Elle propose ses services depuis 2015 accompagnée de ses deux chiens Iska et Olaf et son chat P'tit Lou.

Articles liés

Au nom de l’Espérance …

Au nom de l’Espérance …

Traditionnellement, les fins d'année constituent une occasion de bilan et de perspective. Alors ..... osons .... ! Bilan 2020 : Nous voici au terme de cette...

Poser ses limites

Poser ses limites

Le 17 Décembre 1999, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies a proclamé le 25 novembre, la journée internationale pour l'élimination de la...

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-moi

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité de Google et les conditions d'utilisation s'appliquent.

Téléphone

06 89 08 48 90

Rebondir.net