Catégorie: Médiation Animale

Parole de professionnels

par | Jan 10, 2023 | 0 commentaires

Rôle indispensable des professionnels référents

Les séances de zoothérapie sont réfléchies avec un professionnel référent qui peut être, selon les structures, psychomotricien, psychologue, kiné….

Ils connaissent bien le(s) résident(s) bénéficiaire(s) dans leur vie quotidienne, ce qui est fondamental afin d’élaborer un projet individualisé pour chacun d’entre eux. Ainsi des objectifs peuvent être posés, selon la spécificité de ce professionnel, et en adéquation avec les capacités et limites de chaque résident.

Il m’a semblé important de leur laisser la parole.

Chaque séance est différente et chacun des résidents vient avec son histoire, ses douleurs, son humeur du jour . ….. 

Il arrive que certaines séances s’étayent simplement sur des échanges spontanés des résidents. Ce qui change tout et donne de la valeur à ces échanges, c’est la présence neutre, bienveillante et chaleureuse des chiens.

Les bienfaits de la médiation animale, selon moi, ne sont plus à prouver.

Cadre thérapeutique :

Le cadre thérapeutique posé comporte 3 phases chronologiques : l’avant séance, la séance en elle-même, l’après séance.

Mais nous allons voir que, les deux phases qui entourent la séance en elle-même, sont d’une grande importance.

l’avant séance :

Avant la séance, les échanges du zoothérapeute avec le professionnel sont très importants pour la transmission d’informations.

  • la séance précédente a-t-elle eu un effet “rémanent” ?
  • y a-t-il eu des événements particuliers concernant les résidents, événements qui pourraient impacter leur comportement de ce jour, éléments auxquels je devrais être attentive lors de la séance ?

Même s’il s’agit d’un “avant-séance ” officiel, en réalité, la séance débute dès que le professionnel référent va chercher le résident dans sa chambre et l’accompagne jusque dans la salle. Ce trajet constitue un temps d’observation et il est propice aux échanges.

Des bénéfices sont observables dès le moment où je pars chercher les résidents dans leur chambre. Ainsi je peux déjà constater que certains troubles du comportement disparaissent dès que le sujet de la médiation animale est abordé et qu’ils savent que les chiens sont arrivés !

la séance en elle-même :

Durant la séance, quelle que soit l’activité proposée, les chiens créent un climat ludique, une atmosphère d’amour inconditionnel, une légèreté (même dans les difficultés), une acceptation de tout à chacun, quels que soient les résultats, les performances … ou même les échecs ….

La bienveillance dont font preuve les chiens déteint sur les résidents : eux aussi deviennent bienveillants les uns envers les autres,voire s’encouragent. Ainsi peut naître une véritable dynamique de groupe.

Certains résidents verbalisent (alors qu’ils ne parlent pas d’habitude), d’autres s’apaisent pendant la séance, voire s’endorment.

Il est important de noter à cette occasion, que, s’endormir en séance n’est pas synonyme de désintérêt. Il signe au contraire une grande confiance dans le groupe, dans les professionnels …. et dans les chiens. Seul un sentiment de grande sécurité permet un total abandon !

 l’après séance :

En tant que professionnelle de la médiation animale, mon observation et mon analyse directe s’arrêtent à partir du moment où la séance prend fin. D’où l’importance des débriefes avec ce professionnel une fois les résidents raccompagnés.

Nous partageons sur le déroulé de la séance. Il s’agit d’un enrichissement mutuel.

  • mon regard ponctuel, “regard photo”, détaché et “neutre” face au regard du référent, regard riche d’une connaissance plus grande du résident et de l’institution
  • approche d’une psychomotricienne croisant l’approche d’une autre professionnelle de santé
  • décryptage par la professionnelle de Médiation Animale que je suis, qui va potentiellement expliciter et développer certains signaux envoyés par les chiens lors de la séance

J’écoute également avec attention ce que le référent me dit à propos de la fin de séance immédiate et du trajet de retour :

  • comment s’est passé le retour en chambre ?
  • le résident s’est-il exprimé ?
  • quid de son comportement ?

Il n’est pas rare que la séance de Médiation Animale impacte directement et immédiatement le retour du résident bénéficiaire sans son environnement quotidien :

  • parfois, il en ressort bien apaisé, détendu
  • parfois, cela impacte la dimension sociale : lui qui d’habitude doute parfois de ses compétences, qui pense ne plus être intéressant aux yeux des autres => il devient plus ouvert, plus communicatif, voire extraverti, plus confiant en lui. Il salue volontiers les autres résidents, s’empresse de raconter ce qu’il a vécu avec les chiens.

Comment expliquer de tels changements immédiats ?

  • la séance a été pour lui la preuve qu’il existait à travers et pour les chiens
  • il a pu exprimer son amour aux chiens et ceux-ci le lui ont bien rendu :  “oh, il se souvient de moi …. oh, il m’aime …”.
  • la douceur et la chaleur du pelage lui apportent “douceur et chaleur” dans le cœur
  • il ressent une valorisation importante du fait que les chiens aient obéi aux commandes qu’il leur a données
  • l’attention et l’amour témoignés par le chien restent identiques, même si la réponse à une question est inexacte ou si l’exercice se révèle trop difficile. Il n’y a aucun jugement de leur part. Cela n’impacte pas leur témoignage d’amour, donc aucune notion de sanction ou d’abandon.

C’est un peu comme si les chiens leur avaient communiqué un peu de leur pulsion de vie : ils sont redevenus “humains”, dignes d’amour, d’attention…. parce qu’ils ont reçu de la part des chiens de la gratitude, de l’amour. Ainsi, en s’en étant remplis, ces résidents peuvent diffuser, à leur tour, cela autour d’eux .

L’impact de la médiation animale va au-delà de la séance. Les bienfaits peuvent se faire sentir (encore) plusieurs heures après la séance et dépassent le cadre strict de la séance.

Je constate, également, grâce au contact avec les chiens, une réduction des troubles du comportement.

Prolongement

En parallèle, cette professionnelle souligne également un point très important. Elle a mesuré combien la régularité de sa propre présence à elle, lors des séances, avait permis de développer une relation toute particulière avec quelques résidents.

Pour certains résidents, ma présence auprès d’eux, même hors des séances de médiation animale, leur rappelle ce temps passé avec les chiens.

Même si ces résidents ne me reconnaissent pas toujours, ils m’associent à un sentiment de “bon”, d’agréable, et ce, malgré les oublis liés à la maladie.

Même s’ils n’arrivent pas à retrouver mon prénom, ni vraiment à me relier aux ateliers que j’anime, ma simple présence à leur côté est associée à quelque chose de positif, d’apaisant et de valorisant. .

Tout cela constitue un atout considérable dans des situations difficiles du quotidien qui nécessitent de la réassurance.

Conclusion

Ce témoignage confirme donc que, lors de ces séances de Médiation Animale, tout ne se résume pas à la pose d’objectifs.

La dimension thérapeutique nécessite absolument la construction d’un lien de confiance : lien avec les animaux, avec le zoothérapeute, et également, lien avec le référent de la structure présent lors des séances.

Partager ensemble de tels bons moments, cela rassemble, soude, et constitue un bénéfice secondaire indéniable dans la relation avec ce professionnel. Celui-ci dorénavant n’est plus identifié comme un “simple professionnel”, mais comme “source de bon et de réassurance”.

Texte écrit à partir du témoignage de Marjolaine, psychomotricienne en EHPAD.

 

Ecrit par Béatrice

Béatrice est une coach de vie et spécialiste de la médiation animale avec chiens, chats et chevaux. Elle propose ses services depuis 2015 accompagnée de ses deux chiens Iska et Olaf et son chat P'tit Lou.

Articles liés

Au nom de l’Espérance …

Au nom de l’Espérance …

Traditionnellement, les fins d'année constituent une occasion de bilan et de perspective. Alors ..... osons .... ! Bilan 2020 : Nous voici au terme de cette...

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-moi

Téléphone

06 89 08 48 90

Rebondir.net