Catégorie: Médiation Animale

Câlin et Médiation Animale

par | Jan 30, 2021 | 0 commentaires

Nous avons vu dans un précédent article les bienfaits des “câlins” au niveau physiologique.

Nous allons nous intéresser cette fois au versant affectif, émotionnel, psychique …

Parfois, alors que les émotions nous submergent, les circonstances, hélas, rendent impossible le recours à un “câlin humain”. Il peut s’agir d’une impossibilité ponctuelle, définitive, conjoncturelle ou structurelle.

En tant qu’Intervenante en Médiation Animale et Zoothérapeute, j’ai de nombreuses fois été témoin dans le cadre de mes activités, de ces câlins partagés avec mes chiens, câlins qui redonnent sourire, assurance, apaisement, redynamisation.

 

Qu’apporte donc l’animal ?

Le contact avec un animal procure des bienfaits à différents niveaux :

* au niveau sensoriel : la douceur du poil, la chaleur dégagée, parfois les léchouilles qui sont vécues comme des signes d’amour au même titre que les bisous.

* au niveau affectif, narcissique ou psychique au sens plus large :

    • l’animal est inconditionnellement positif, de bonne humeur,
    • il ne fait aucune différence entre les personnes : qu’importe la taille, l’aspect physique, l’âge, le sexe, l’origine géographique, la maîtrise de la langue du pays, qu’on soit porteur d’un handicap,…

Pour mes chiens, tout humain est un être digne d’intérêt, un être à aimer.

Que vit l’humain de son côté ?

Les bénéficiaires peuvent être  :

    • des jeunes adultes perturbés par des circonstances particulières, ou confrontés à une vie professionnelle difficile, des professionnels aguerris ressentant le besoin de couper et souffler quelques minutes, des professionnels de santé épuisés, exténués, ou encore des personnes en fin de vie …

 

    • de tout petits enfants, des enfants plus grands…

Quelques soient l’âge, les circonstances, il y a toujours ce petit enfant qui sommeille en nous, et qui parfois crie au secours.

Qu’il est bon et doux de s’abandonner sans honte en entourant un chien de ses bras, en se laisser bercer doucement par les mouvements de sa cage thoracique, en accordant sa respiration à celle de l’animal !

Il y a comme une sorte de fusion de ces deux corps….   La simplicité de “l’ici et maintenant” de l’animal est contagieuse. Se sentant aimé tel qu’il est, sans jugement aucun, le bénéficiaire se détend, son esprit se vide, les tensions cèdent, les émotions s’apaisent.

Nous pouvons assister parfois à ce que les professionnels nomment un phénomène de “régression”. Le bénéficiaire se retrouve ainsi plongé dans l’univers du petit enfant, serrant son nounours entre ses bras, pour se rassurer, calmer ses craintes, ses terreurs nocturnes, se sentir plus fort.

     

Lorsque notre tête est posée sur le corps de l’animal, avec parfois le visage caché dans la profondeur de la douce et chaude fourrure,  qu’est-ce donc que ce vécu qui est ravivé si ce n’est le “réflexe de fouissement” ? Il s’agit d’un des premiers réflexes dits “archaïques”, que possède le nouveau-né dès sa venue au monde, et qui le fait enfouir sa tête dans le sein maternel pour y chercher chaleur, sécurité et réconfort !

Ce corps à corps “sans risque “, dénué de toute dimension sexuée, peut tout à fait convenir, quelque soit leur âge, à ceux et celles qui ont été victime d’agression corporelle ou psychique.

Conclusion :

La Zoothérapie, par le biais de cette relation corporelle avec l’animal, permet de travailler ces manques, ces déficits, des blessures profondes qui parfois remontent à tellement loin que l’humain n’en a pas toujours conscience.

Au fil de mes années d’expériences, je vois avec une joie et une émotion profondes, ces rencontres et ces situations d’abandon volontaire contre ou sur un animal.

 

 

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

Ecrit par Béatrice

Béatrice est une coach de vie et spécialiste de la médiation animale avec chiens, chats et chevaux. Elle propose ses services depuis 2015 accompagnée de ses deux chiens Iska et Olaf et son chat P'tit Lou.

Articles liés

Au nom de l’Espérance …

Au nom de l’Espérance …

Traditionnellement, les fins d'année constituent une occasion de bilan et de perspective. Alors ..... osons .... ! Bilan 2020 : Nous voici au terme de cette...

Poser ses limites

Poser ses limites

Le 17 Décembre 1999, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies a proclamé le 25 novembre, la journée internationale pour l'élimination de la...

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-moi

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité de Google et les conditions d'utilisation s'appliquent.

Téléphone

06 89 08 48 90

Rebondir.net